Un Monde Aérien

N'oubliez pas, Théalia est un ensemble d'îles volantes. Prenez garde à ne pas tomber en admirant la vue.

Hauteur et fraicheur

Qui dit île volante dit altitude dit froid. Profitez de ces derniers instants pour revêtir vos plus chauds vêtements.

Isolé, connecté

Gardez à l'esprit que tout échange entre les continents se font uniquement par vol. Gardez un sac à vomi pas loin.

Potable ou pas ?

L'eau est une denrée très coûteuse sur Théalia de par le nombre réduit de sources. Utilisez-la avec prudence.

Les Hautes Strates

Sauf indication contraire, il y a peu de chance que vous soyez amené à voler dans cette partie du ciel. L’air y est très rare et les quelques îles présentes sont petites. Seuls les marchands s’y aventurent encore pour y récupérer des minéraux abondants à cette altitude. Mais en plus du manque d’oxygène, ces quelques courageux devront aussi prendre garde aux grands prédateurs qui planent à cette altitude.
Cependant, la vue du Ciel Insulaire est tout à fait mémorable à cette hauteur.

Le Ciel Insulaire

Îles volantes, villes suspendues d'Arrean, marché d'Orfa, Crescent City et son port, ruines de l'Élèvement...  tout ça se trouve dans le Ciel Insulaire. C’est ici qu’est concentré la quasi-totalité de l’activité théalienne. La carte au-dessus vous donne un petit aperçu de tout ce qu’il est possible de visiter sur Théalia. Comme tout nouveau venu, laissez vous surprendre à la vue de votre première île volante et... Tombez amoureux de ce nouveau monde.

Les Strates Inférieures

Cette partie du ciel est constamment baignée dans une mer de nuages, masquant la surface de la planète. Les vols y sont rares car compliqués par les vents et c’est le territoire des Liazuru, peuple de nomades volant au gré des vents.
Il est interdit de voler en dessous des nuages sous peine de mort. Une vieille légende dit que toucher la surface offensera les Créateurs qui détruiront Théalia.
Vous ne prendriez pas le risque ?

Envie d'en savoir plus ?

Allez jeter un oeil du côté des Expéditions, faites une réclamation au Guichet
et rassurez-vous, ce n'est que le début !